...
 
angel & eden❊ parce notre amour n'est peut-être pas mort - Page 3

Partagez | .
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
avatar
Angel J. Kennedy
You light my morning sky with burning love
Voir le profil de l'utilisateur

► Mes messages : 64
► Mon collier d'hibiscus : 1981
► Ma date d'inscription : 31/07/2018
► Mon métier : institutrice en maternelle
le petit mot doux de Angel J. Kennedy qui boit son thé le Mar 14 Aoû - 12:27 ► réponds-lui !

Angie était vraiment mal, c’était vrai qu’elle ne mangeait pas tellement depuis quel temps. Elle souffrait aussi énormément du fait de ne plus avoir Eden à ses côtés. Elle n’avait pas envie de tout lui dire tout ça. Pour elle aussi c’était compliqué d’avoir cet enfant au mauvais moment, ils étaient séparés et elle avait appris sa grossesse juste après ça. Elle était tourmentée car, elle avait de partager toute sa grossesse avec l’homme qu’elle aimait. Elle avait des crampes au niveau du ventre, elle était tellement mal à ce moment précis. Elle posa sa tête sur l’épaule d’Eden, elle fermait les yeux car la douleur était tellement intense. Elle sentait le bébé bouger dans tous les sens, mais elle avait surtout des vertiges importants. Elle était aussi inquiète pour la main d’Eden, elle ressentait au fond d’elle que c’était très important. Et ce qui lui donnait la nausée c’était de l’avoir perdu pour une stupide fierté qu’elle tenait de son père. Elle essayait de se relever depuis plusieurs minutes, mais les vertiges et la douleur étaient tellement plus forte qu’elle. Elle respirait lentement, car elle avait mal très mal même et lui dit : « J’ai la tête qui tourne et je me sens nauséeuse c’est horrible … Si tu savais comme ça tourne. ». Elle passa une main sur son ventre, elle sentait le bébé s’agiter, lui au moins il allait bien dans l’histoire. Elle avait envie que tout soit comme avant, mais rien ne serait comme avant. Si elle voulait élever leur enfant ensemble, il avait bien une solution, mais elle ne voulait pas lui en parler maintenant. Elle se sentait tellement faible, elle passait une main dans ses cheveux, elle était en sueur. C’était la première fois qu’elle avait une crise comme ça, elle était honteuse d’imposer ça à Eden et encore plus dans la caserne de pompiers. Son angoisse devait peut-être plus grande, comme elle avait essayé de vaincre sa peur. Angie aimait Eden et elle l’avait fait par amour, mais comment savoir ce qu’il ressentait pour elle maintenant. Et surtout elle venait de réaliser tous les efforts du jeune homme avait fait pour elle, mais c’était trop tard, car maintenant il se mettait en danger. Elle ressentait des choses qu’Eden ne savait pas, mais elle n’avait pas envie d’une dispute à ce moment précis.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Eden S. Hunt
You light my morning sky with burning love
Voir le profil de l'utilisateur

► Mon pseudo : DacinaMoe
► Mes messages : 46
► Mon collier d'hibiscus : 1782
► Ma date d'inscription : 31/07/2018
► Mon métier : Pompier
le petit mot doux de Eden S. Hunt qui boit son thé le Mar 14 Aoû - 17:49 ► réponds-lui !


J’étais inquiet… on avait beau ne plus être un couple, mais ce qui lui arrivait, m’inquiétait. Elle portait mon enfant et il était normal que je m’inquiète, autant pour elle que pour le bébé qu’elle portait. Je voyais son ventre s’agité, des petites bosses par ci par là. Je la laisse poser sa tête sur mon épaule. Je peux aller chercher nos paramédic… ils auraient surement une solution à ton mal… à moins que le bébé ne vas pas bien… Je me racle la gorge, nerveux. Il bouge beaucoup, je le vois bien… Je n’osais pas toucher son ventre, parce que ça ne se faisait pas, vu la situation du moment. Je viens au moins caresser ses cheveux pour la rassurer. Tout va bien, je suis sur que c’est juste à cause du courage que tu as eu de venir ici… maintenant que je connais ta peur de mon métier. Je suis désolé. Je baisse le regard honteux, parce que ce que je m’apprête à lui dire, est cruel. Mais en même temps… j’avoue que j’étais venu ici pour éviter que tu t’approches de moi… je savais que tu ne viendrais pas à cause de ta peur. Mais… ma haine pour toi était trop forte pour qu’on se voit… la je vais mieux, même si en dedans de moi, une part de mon cœur, n’arrive pas encore à te pardonner le comportement à la con que tu as tendance à avoir sur moi… après tout ce que j’ai fait de bien pour toi… j’ai compris que tu te foutais de ma gueule à chaque fois. Mais c’est juste ton putin de caractère quoi…



_________________

Il est ou le bonheur ?

J'ai fais l'amour, j'ai fait la manche. J'attendais d'être heureux. J'ai fait le con c'est vrai, j'ai fait la fête, je croyais être heureux. Un dimanche au soir dans la flotte, comme un con dans son bain, mais essayant de le noyer comme il flotte, ce pu**n de chagrin... Il est où le bonheur? 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Angel J. Kennedy
You light my morning sky with burning love
Voir le profil de l'utilisateur

► Mes messages : 64
► Mon collier d'hibiscus : 1981
► Ma date d'inscription : 31/07/2018
► Mon métier : institutrice en maternelle
le petit mot doux de Angel J. Kennedy qui boit son thé le Mar 14 Aoû - 19:14 ► réponds-lui !

Angie était à la limite de tomber dans les pommes, elle sentait vraiment faible. Elle savait qu’elle avait encore déconné en ne voulant pas déjeuner ce matin. Mais avec les nausées quotidiennes et le stress devenir ici, elle n’avait pas tenté le diable. Elle sentait le petit être bouger comme jamais, il devait sentir que son père était avec eux. Elle était comme dans un état second, elle se sentait comme fiévreuse. Eden pensait qu’elle allait bien, mais elle n’allait vraiment pas bien du tout. Elle essayait de se ressaisir et elle dit : « Je te jure que c’est juste en partie ça, mais je me sens super mal Eden. Je ne te raconte pas de bêtises. ». Elle sentait la bile qui lui remontait tout le long de sa trachée, elle n’avait pas envie de vomir sur Eden. Elle était déjà assez mal à l’aise d’être comme ça devant l’homme qu’elle aimait plus que tout au monde. Leur amour était juste un souvenir dans les paroles d’Eden. Elle essayait de se relever par tous les moyens, car elle avait tellement honte. Elle écoutait les paroles d’Eden, elle recommençait à pleurer de plus en plus. Elle avait pris du courage pour venir lui annoncer sa grossesse qui était un vrai miracle pour elle. Angel passait une main dans la nuque d’Eden pour avoir plus d’appui. Elle reprit son souffle et lui dit : « Oui, je sais que j’ai eu un comportement à la con, mais là, ce n’est pas mon comportement qui est en jeu, c’est moi je ne me sens pas bien du tout. Et je ne me suis jamais foutu de toi, je sais qu’au fond de toi, tu le sais. J’ai un caractère de merde, mais ouvert les yeux quand tu es parti. Mais c’est peut-être trop tard, mais mon amour pour toi est là et le sera toujours. Tu aurais quelque chose de sucré ou pas… Ça ira peut-être mieux après… ». Elle était en train de se caresser toujours son ventre, elle sentait que le bébé était en train de se calmer. Elle sentait le museau de Puppy, ce chien aimait déjà le bébé. Elle se demandait pourquoi Eden ne voulait pas sentir son enfant cela l’a rendait terriblement malheureuse.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Eden S. Hunt
You light my morning sky with burning love
Voir le profil de l'utilisateur

► Mon pseudo : DacinaMoe
► Mes messages : 46
► Mon collier d'hibiscus : 1782
► Ma date d'inscription : 31/07/2018
► Mon métier : Pompier
le petit mot doux de Eden S. Hunt qui boit son thé le Mar 14 Aoû - 19:37 ► réponds-lui !


Je me passe une main dans les cheveux. Je faisais qu’à ma tête. Elle avait beau me dire qu’elle m’aimait, alors que pour moi, c’était fini, c’était ainsi. Je lui avais dit que je ne lui donnerais pas une autre chance et elle a encore jouer. Il a fallu que ce soit moi qui romp pour qu’elle ouvre les yeux, mais sans ça, elle aurait rompu encore et encore au fil des années à venir, je le sais, je la connais. Il faut toujours que je fasse pire pour qu’elle se rend compte de quoi que ce soit. Mais maintenant c’est trop tard. Ça ne sera pas en tant qu’amoureux qu’on élèvera cet enfant, mais en tant que parent obligé de le faire pour le bien de l’enfant. Si je participe à quoi que ce soit, ce sera pas pour elle, mais pour le petit. Il n’a pas demandé à venir au monde ce pauvre bébé. Et surtout dans une telle situation de vie. Je te crois, j’ai jamais dis le contraire OK? Je t’ai proposer de l’aide avec mes compère, mais tu le refuse… je vais aller te chercher à manger… tu te nourris pas… je le vois bien. Tu devrais pour le bébé, si tu tiens tant à ce bébé Angel. Je me lève et part en cuisine lui chercher un repas sucré et salé à la fois. Ça l’aidera. Je reviens et j’avance la petite table près du lit de fortune et pose le plat dessus. Mange s’il te plait. Pour ce bébé si c’est pas pour toi. Je regarde son ventre, alors que l’enfant en elle, semble s’être calmé. Je me lève du lit de fortune pour aller me passer de l’eau sur le visage, mouillant mon bandage. Je soupire, on va devoir me le changer maintenant et le voilà à se défaire. et merde… J’essaie de le remettre comme il faut. Pourtant on m’avait averti de ne pas le mouiller. Je suis tellement fatigué et épuisé. J'espère que ce soit que le manque de nutrition qui lui a donné ses vertiges et nausée, elle est enceinte, ce qui pourrait être possible.



_________________

Il est ou le bonheur ?

J'ai fais l'amour, j'ai fait la manche. J'attendais d'être heureux. J'ai fait le con c'est vrai, j'ai fait la fête, je croyais être heureux. Un dimanche au soir dans la flotte, comme un con dans son bain, mais essayant de le noyer comme il flotte, ce pu**n de chagrin... Il est où le bonheur? 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Angel J. Kennedy
You light my morning sky with burning love
Voir le profil de l'utilisateur

► Mes messages : 64
► Mon collier d'hibiscus : 1981
► Ma date d'inscription : 31/07/2018
► Mon métier : institutrice en maternelle
le petit mot doux de Angel J. Kennedy qui boit son thé le Mar 14 Aoû - 23:30 ► réponds-lui !

Angel savait qu'il n'avait jamais dit ça, mais elle était très mal. Elle avait la tête qui tournait de plus en plus. Elle ne voulait pas de l'aide de la part des collègues d’Eden, car elle appréciait pas certains des membres de la caserne. Elle passait une main sur son ventre, elle entendait surtout son estomac qui avait énormément faim. Elle entendait les paroles de cet homme qui n'était plus le sien. Comment il pouvait savoir qu'elle ne se nourrissait pas, en même temps il avait toi eu un sixième sens pour ça. Elle lui demanda: « [color=#ff00ff]Comment tu peux savoir que je ne mange pas beaucoup ? Le peu que je mange c'est pour le bébé… » Ses larmes perlaient le long de son visage, elle savait qu'on ne pouvait pas revenir en arrière. Quand Eden était de retour avec des choses à manger, il n'y était pas aller de mains mortes. Il y avait si salé et du sucré, c'était un mélange parfait de tout ce qu'elle appréciait manger. Il était quand même très attentif à ses besoins et ses envies, elle se releva avec prudence et elle fit un petit sourire et lui dit: « Merci pour ce festin, ça fait longtemps que je n'ai pas mangé toutes ces petites choses. Tu as toujours eu le don de me faire des assiettes royales et tu sais que je ne mens pas… » . Elle commença à manger et elle ne pensait pas qu'elle allait tout manger. Elle sentait les coups de pieds réguliers du bébé qui était bien content de ce repas frugal. Elle observait Eden qui était pas très bien, il était encore plus fatigué qu'avant. Elle culpabilisait énormément de la situation. Elle se leva et avança vers lui et elle regardait de loin l'état de sa main, elle en avait les larmes aux yeux tellement elle souffrait pour lui. Elle prit une longue inspiration et lui dit: « Laisse-moi le faire c'est à mon tour de prendre soin de toi. Je vais essayer de le faire comme tu m'as appris. Mais je te promet rien … Alors par où je vais commencer… » .Elle essayait de reproduire les gestes qu'il lui avait appris un week-end où elle avait eu une petite foulure au poignet. Elle avait terminé quand elle regardait dans les yeux: «Si tu veux on peut se reposer tous les deux sur le lit et tu pourras aussi faire connaissance avec le bébé, ça lui fera plaisir d'entendre la voix de son père. Il a besoin de te connaître aussi… Je te demande de me pardonner pour tout ce que tu as subi par mon putain orgueil de merde, je veux qu'il sache que toi aussi tu es là pour lui. J'espère que tu comprends que cette idée de mariage était une excuse pour cacher le mal qui me ronge depuis toutes ces années. Tu as toujours voulu me faire plaisir et moi j'ai foiré en tant que copine et en refusant d'être enceinte au moment où on était les plus heureux … ensemble…». Elle baissa le regard, elle était tellement honteuse de son habitude envers le seul homme qu'elle aimait plus que tout et qui lui avait donné un enfant.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Eden S. Hunt
You light my morning sky with burning love
Voir le profil de l'utilisateur

► Mon pseudo : DacinaMoe
► Mes messages : 46
► Mon collier d'hibiscus : 1782
► Ma date d'inscription : 31/07/2018
► Mon métier : Pompier
le petit mot doux de Eden S. Hunt qui boit son thé le Mer 15 Aoû - 4:10 ► réponds-lui !


Alors qu'elle me soigna, elle m'avoua m'avoir refusé un bébé par le passé. Pourquoi maintenant que nous sommes séparé, elle m'en offre un? La conception de ce bébé date surement de notre dernière fois, la veille où elle m'a dit vouloir encore une pause de nous deux. elle et ses putins de pause à la con, elle m'avait fait assez chier avec ça. Même si ça n'a été que deux fois. C'était deux fois de trop. Même à la première, quand nous avions repris ensemble, je l'avais averti que si elle recommençait qu'elle pourrait le regretter et maintenant elle le regrette et la voilà toute changé. Elle s'est adoucie, mais je ne saurai jamais si elle aurait changé si je l'avais laissé faire et encore accepté et subir ses crises de femmes insatisfaite. Au moins elle avait mangé. Et même si c'est paroles étaient douces et réconfortantes, c'était trop tard, la goute avait déjà débordé. Je ferai un effort pour le bébé, je jouerai mon rôle de père. Je ferai garde partagé s'il le faut quand l'enfant sera en âge et je verserai une pension comme promis. Je serai là pour lui, si c'est ce qu'elle veut.

Alors qu'elle me soignait la main, les dégats à celle-ci, me fit constater que je ne pourrais plus jamais aller sur le terrain. On m'appellera toujours pompier, mais un pompier d'intérieur. Et peu importe si on me met en retraite forcé ou au commande des appelles d'urgences, je dépérirais... Je me laisserais mourir à petit feu, alors que je ne serais plus utile à rien. Je reste alors calme pendant qu'elle me refait un bandage, écoutant ses paroles. Merci... de me l'avoir refait. Je lui souris et je vais me posé sur le lit de fortune et je tape la place à mes cotés acceptant sa proposition de dormir ensemble. Après tout, on avait pas le choix. Elle était bien trop fatiguée pour rentrer et moi, bien trop têtu pour lui pardonner. Je m'installe étendu sur le lit derrière elle, une fois qu'elle me rejoindra, elle se placera devant moi. Je te crois tu sais, je crois à tes excuses et explications, mais... je te l'ai dit la première fois qu'on a repris ensemble après une rupture...que je ne te laisserai aucune chance si tu recommençais et tu as recommencé... Je suis désolé, qu'on en soit là maintenant, mais je veux qu'on reste en bon terme pour l'enfant, je serai là pour lui, ne t'inquiètes pas, mais toi et moi c'est terminé, c'est comme ça... alors ne m'attends pas. Ne t'empêche surtout pas de trouver l'amour à nouveau... moi j'ai déjà passé à autre chose. Mais restons amis pour ce bébé que tu attends, c'est tout ce que j'ai à te proposer. Je ne disais pas ça pour être méchant, mais je le disais pour le bien de nous deux et du bébé. Elle sait très bien que nos caractères ne s'accorde pas et que même si on reprend ensemble, que tout va recommencer à nouveau... un jour.Je ne sais pas si maintenant, elle va venir me rejoindre sur le lit, après ce que je viens de dire.

_________________

Il est ou le bonheur ?

J'ai fais l'amour, j'ai fait la manche. J'attendais d'être heureux. J'ai fait le con c'est vrai, j'ai fait la fête, je croyais être heureux. Un dimanche au soir dans la flotte, comme un con dans son bain, mais essayant de le noyer comme il flotte, ce pu**n de chagrin... Il est où le bonheur? 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Angel J. Kennedy
You light my morning sky with burning love
Voir le profil de l'utilisateur

► Mes messages : 64
► Mon collier d'hibiscus : 1981
► Ma date d'inscription : 31/07/2018
► Mon métier : institutrice en maternelle
le petit mot doux de Angel J. Kennedy qui boit son thé le Mer 15 Aoû - 8:58 ► réponds-lui !

Angie rejoignait Eden, elle lui faisait face et elle savait qu’il allait encore avoir un discours sur le fait qu’il ne pouvait plus être un couple. Secrètement, elle espérait peut-être qu’un jour, il puisse changer d’avis. Elle avait les mains sur ses hanches puis elle les fit glisser sur son ventre arrondi, elle était quand même heureuse de voir qu’il voulait rester en contact avec elle pour le bébé, elle ne se sentait pas d’assumer le quotidien du bébé toute seule, même si pleins de femmes le faisaient. Eden la prenait pour une femme forte, vu qu’elle lui avait toujours tenu tête, mais c’était tout le contraire. Elle était tellement fragile, à cause de son enfance et son adolescence. Elle lui avait envie de lui dire tout ce qu’elle avait sur le cœur et elle lui dit : « Je sais que tu n'es pas passé à autre chose, et moi non plus d'ailleurs tu crois vraiment que je l'ai fait exprès de te refuser un avant il y a longtemps… C'est faux j'avais trop de choses en suspens dans ma tête et je ne me sentais aussi pas prête à ça. Depuis longtemps j'étais jalouse de ces femmes qui avaient et le déclic de la grossesse. Ce bébé est peut-être un signe du destin… Même si j'aurais aimé qu'on l’apprenne ensemble et plus tôt Eden je sais que j'ai merdé et je m'en veux de toutes…Tu penses que tout va recommencer, mais je suis plus cette femme égoïste et imprévisible… J'ai des doutes et des humeurs comme toutes les femmes enceintes… Je veux qu'on puisse élever le bébé dans la même maison. Comme ça on pourra profiter de lui autant l'un comme l’autre. ». Elle se mit en position allongée, elle était dos à Eden. Elle ferma les yeux et elle se mit à pleurer en silence. Elle l’aimait tellement, elle avait envie de tout redevienne comme avant. Elle ne savait pas comment faire pour le faire changer d’avis, après tout c’était peut-être vraiment trop tard. Angie avait envie de sentir Eden en contact avec le bébé, il avait besoin de savoir que son père était la pour lui aussi.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Eden S. Hunt
You light my morning sky with burning love
Voir le profil de l'utilisateur

► Mon pseudo : DacinaMoe
► Mes messages : 46
► Mon collier d'hibiscus : 1782
► Ma date d'inscription : 31/07/2018
► Mon métier : Pompier
le petit mot doux de Eden S. Hunt qui boit son thé le Jeu 16 Aoû - 3:33 ► réponds-lui !


La voilà couché devant moi, dos à moi. Je ferme les yeux et je l'écoute. Je me colle vraiment le dos contre le mur derrière moi, pour pas qu'elle se retrouve sur le sol. Ce lit est vraiment petit pour deux personnes. Mais nous avions, tous les deux, besoin de dormir, sans doute elle, plus que moi. Et là voilà à me dire tous les changements qu'elle a fait. Je la crois certes, mais c'est trop tard maintenant. Elle mettait ce signe de destin sur l'arrivé du bébé. Oh je ne crois pas non. Si c'était un signe du destin, je crois que ça ferait longtemps qu'on aurait eu un bébé. Et maintenant ce bébé va naitre dans la séparation de ses parents. Je te crois, je le vois que tu as changé... tu t'ouvres enfin à moi et... tu as eu le courage de venir jusqu'ici, je te crois pleinement, même si tu as des doutes sur mes croyances. Et puis, oui j'ai passé à autre chose, je parle pas en amour, mais dans ma vie. Le bébé arrive au mauvais moment de notre vie et c'est comme ça, ce n'est pas un signe du destin. et puis... non, je ne viendrai pas vivre avec toi pour que cet enfant ait des parents qui feront chambre à part et seront là que pour l'élever lui. Je te l'ai dit... pas de seconde chance. Je le prendrai chez moi, les jours ou tu voudras que je m'occupe de lui où d'elle. Je suis désolé, je ne peux pas accepter. Je laisse mes yeux fermés. Je suis si fatigué, je somnole, mais je ne dors pas.

_________________

Il est ou le bonheur ?

J'ai fais l'amour, j'ai fait la manche. J'attendais d'être heureux. J'ai fait le con c'est vrai, j'ai fait la fête, je croyais être heureux. Un dimanche au soir dans la flotte, comme un con dans son bain, mais essayant de le noyer comme il flotte, ce pu**n de chagrin... Il est où le bonheur? 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Angel J. Kennedy
You light my morning sky with burning love
Voir le profil de l'utilisateur

► Mes messages : 64
► Mon collier d'hibiscus : 1981
► Ma date d'inscription : 31/07/2018
► Mon métier : institutrice en maternelle
le petit mot doux de Angel J. Kennedy qui boit son thé le Jeu 16 Aoû - 16:12 ► réponds-lui !

Angel était en train de l’écouter parler, elle était à moitié endormie. Elle était à la fois très fatiguée, car le bébé commençait à prendre beaucoup de place. Elle était tellement heureuse d’être enceinte, mais cette grossesse était assez compliquée à gérer toute seule. Elle savait bien qu’elle n’avait pas été une petite amie idéale. Elle sentait le petit être qui grandissait en elle donner des coups de pieds. Elle ne l’avait jamais senti aussi agité, elle voulait se retourner et faire face à Eden pour continuer leur conversation. Elle avait tellement envie de pleurer, elle resta dans la position. Depuis l’annonce de la grossesse, elle était en constante remise en question sur elle. C’est pour ça qu’elle avait essayé de vaincre sa peur en venant ici. Elle ferma les yeux, elle avait toujours espéré avoir une meilleure vie de famille que la sienne. C’était à cause de tout ce qui c’était passé qu’elle avait enchainer les conneries. Elle étouffait ses pleurs, elle ne voulait pas qu’il puisse entendre ses pleurs. Les hormones jouaient un rôle très important, elle s’empêchait de pleurer en public. Il ne voulait plus vivre avec elle, c’était peut-être la meilleure des choses après tout, mais elle ne se voyait pas vivre le dernier trimestre toute seule non plus. Elle était déjà très fatiguée au début du second alors le dernier cela allait être une épreuve des plus compliquées. Elle essuya ses larmes et elle se racla la gorge et lui dit : « Le mois prochain, j’ai rendez-vous chez le gynécologue si tu veux venir avec moi… Et on lui demandera le sexe du bébé si tu y tiens … Je veux te faire plaisir, c’est aussi ton enfant … Je ne vais pas tout gérer non plus … Si tu le désires on verra si c’est une fille ou un garçon… ». Elle se retourna et elle fit face à Eden. Son ventre était un obstacle de plus entre eux, elle avait les yeux rouges.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Eden S. Hunt
You light my morning sky with burning love
Voir le profil de l'utilisateur

► Mon pseudo : DacinaMoe
► Mes messages : 46
► Mon collier d'hibiscus : 1782
► Ma date d'inscription : 31/07/2018
► Mon métier : Pompier
le petit mot doux de Eden S. Hunt qui boit son thé le Ven 17 Aoû - 14:32 ► réponds-lui !


Je voulais rester en bon terme avec elle, être son ami et là quand elle a besoin de moi pour le bébé. Pour le bien de l'enfant c'était la meilleure chose à faire. Aujourd'hui, je sais que nous avons jamais été compatibles elle et moi et même si elle change à cause du bébé, nous ne le serons jamais, c'est pour le bébé qu'elle change. La voilà me dire qu'elle me laisse savoir le sexe du bébé, mais j'avais une autre idée. Elle se tourne face à moi, les yeux rouges, je baisse le regarde, elle avait pleuré. Tu sais... pour le sexe, c'est gentil de ton attention envers moi, mais... si toi tu veux garder la surprise, tu as le droit. Je demanderai personnellement au médecin de me dire le sexe c'est tout. Comme ça tu sauras pas et tu auras la surprise. Je souris doucement, plongeant mon regard dans le sien. Sentant son ventre de 5 mois contre le miens, de petits coups se faisaient sentir contre mon ventre. Je baisse le regard, rougissant. Il bouge beaucoup...

_________________

Il est ou le bonheur ?

J'ai fais l'amour, j'ai fait la manche. J'attendais d'être heureux. J'ai fait le con c'est vrai, j'ai fait la fête, je croyais être heureux. Un dimanche au soir dans la flotte, comme un con dans son bain, mais essayant de le noyer comme il flotte, ce pu**n de chagrin... Il est où le bonheur? 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
You light my morning sky with burning love
le petit mot doux de Contenu sponsorisé qui boit son thé le ► réponds-lui !

Revenir en haut Aller en bas

 Sujets similaires

-
» Jour 6 : Notre amour était impossible...
» Parce que l'amour finit mal, en général...
» Les instruments de musique de notre époque
» Messe d'adieu à notre frère Anatol
» "Inscrivons notre région pour la 11ème édition"