...
 
angel & eden❊ parce notre amour n'est peut-être pas mort - Page 2

Partagez | .
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
avatar
Angel J. Kennedy
You light my morning sky with burning love
Voir le profil de l'utilisateur

► Mes messages : 64
► Mon collier d'hibiscus : 1981
► Ma date d'inscription : 31/07/2018
► Mon métier : institutrice en maternelle
le petit mot doux de Angel J. Kennedy qui boit son thé le Jeu 2 Aoû - 19:06 ► réponds-lui !

Angel n’avait pas renoncé au projet de lui montrer comme elle avait changé, pendant le temps que Puppy l’avait amené vers son propriétaire. Elle avait cette envie aussi de la reconquérir dans l’avenir, elle passait une main sur son ventre. Elle voyait bien qu’il avait le sommeil agité, mais elle ne voulait pas parler de ça. Elle voulait parler du bébé et qu’elle s’en voulait d’avoir su bien trop tard pour la grossesse. Elle eut un sursaut quand il se réveilla, elle avait honte de l’avoir réveillé comme ça. Son intention n’était pas ça, elle avait juste envie de le rassurer. Elle aimait tellement le rassurer quand il allait mal quand ils étaient encore un couple. Elle avait sa main sur la bouche : « Je … Je voulais juste vérifier que tu te reposais correctement… Tu es si fatigué Eden … Je sais que tu ne veux pas que je sois comme ça avec toi… Mais tu es le père de mon enfant et je veux qu’il ait un père en bonne santé… Et cette blessure m’inquiète énormément… ». Angie était debout devant Eden, elle ne voulait pas montrer comme elle souffrait de rester debout. Comme en bon gentleman, il lui laissa une petite place à côté de lui. Elle esquissa un sourire, puis elle s’installa à ses côtés. Elle passa une main dans ses cheveux. C’était une chose qu’elle faisait à Eden les premières années de leur vie commune. Elle n’avait pas envie de le perdre à nouveau, ils allaient avoir un enfant ensemble. Dans son cœur, elle espérait avec un fils aussi beau et aussi courageux que son père. Elle ne voyait plus sa vie sans lui. Elle déposa sa tête sur l’épaule qui était la plus proche d’elle. Elle sentait le museau de Puppy sur son ventre . Quant à Nala, elle était posée sur les genoux d’Eden. Elle resta silencieuse un moment, elle était complètement différente depuis ce mois et demi qui s’était écoulé.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Eden S. Hunt
You light my morning sky with burning love
Voir le profil de l'utilisateur

► Mon pseudo : DacinaMoe
► Mes messages : 46
► Mon collier d'hibiscus : 1782
► Ma date d'inscription : 31/07/2018
► Mon métier : Pompier
le petit mot doux de Eden S. Hunt qui boit son thé le Ven 3 Aoû - 3:58 ► réponds-lui !


Je soupire fortement, elle ne cessera jamais d’en remettre sur ce que je fais de ma vie en dehors d’elle. Je suis pas mort et je ne suis pas malade non plus. Je suis en parfaite santé nom de Dieu. Je me passe une main dans les cheveux. Au moins, elle vient s’asseoir à mes côtés, je la laisse poser sa tête sur mon épaule, y a des limites sur ce que je veux ou pas qu’elle fasse avec moi. Je ferme les yeux. Je ne suis pas malade, je ne suis pas mort… tu dois accepter tout sur mon métier, mon enfant ne serait pas le premier à perdre son père si je mourrais en mission, c’est comme ça la vie de pompier, beaucoup d’enfants perdre leur père et leur vie continue.Je ne serai pas non plus le premier père a mourir au feu, si ça devait arrivé. Mon grand-père est mort au feu quand mon père avec 10 ans. Il dit… que je lui ressemble comme deux goutes d’eau, à mon grand-père. Je caresse le dos de Nala, c’était la première fois qu’elle s’approchait de moi de la sorte. Je sens que Puppy sera protecteur avec ce bébé, le reste de sa vie. J’espère juste que tu n’attends pas de moi que je reviennes à toi à cause du bébé, sache que… ça ne fera rien changer. Je jouerai mon rôle de père et je te verserai une pension alimentaire pour l’enfant. Tu sais que… si c’est un garçon, il deviendra pompier lui aussi, comme tous les Hunt qui ont existés à Hawaïï. Alors que moi je ne voulais pas l’être, mais on m’a forcé à le devenir et j’En ai fait ma passion. Si j’ai un fils, je le forcerai à mon tour et il deviendra pompier lui aussi. Alors si elle a envie que l’on parle, alors faisons le. On a surement besoin de se parler comme des adultes et voir ou nous en sommes rendus dans cette histoire.


_________________

Il est ou le bonheur ?

J'ai fais l'amour, j'ai fait la manche. J'attendais d'être heureux. J'ai fait le con c'est vrai, j'ai fait la fête, je croyais être heureux. Un dimanche au soir dans la flotte, comme un con dans son bain, mais essayant de le noyer comme il flotte, ce pu**n de chagrin... Il est où le bonheur? 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Angel J. Kennedy
You light my morning sky with burning love
Voir le profil de l'utilisateur

► Mes messages : 64
► Mon collier d'hibiscus : 1981
► Ma date d'inscription : 31/07/2018
► Mon métier : institutrice en maternelle
le petit mot doux de Angel J. Kennedy qui boit son thé le Ven 3 Aoû - 12:43 ► réponds-lui !

Angel savait qu’il était en parfaite santé, mais elle n’aimait pas qu’il se mette en danger comme cela. Elle tenait encore à lui et encore plus qu’avant même, elle portait son enfant. Elle espérait que le bébé allait être une sorte de « lien » entre eux. Eden était toujours aussi beau, mais elle n’aimait pas le voir fatigué comme ça. C’était vrai, elle l’aimait encore, mais tellement fort qu’elle avait eu énormément à ne plus prendre de nouvelles de lui. Elle ferma les yeux et elle l’écoutait, elle connaissait les risques de son métier. Elle l’avait plus ou moins, car le fait de le perdre à nouveau aurait été une chose impossible. Elle sentait les larmes qui étaient sur le point de couler, il continuait de l’écouter. Elle reprit le contrôle et elle lui avoua : « Je sais que tu aimes ton métier et tous les risques qu’il peut avoir. Juste fais attention à toi, il y a le bébé maintenant. Prends soin de toi, j’ai besoin de toi à mes côtés pour éduquer notre bébé. Je sais que tu es un homme prudent et que ton grand-père est mort en exerçant son métier… Tu pensais que je ne t’écoutais jamais… Mais j’étais à ton écoute… Malgré ma phobie du feu toutes tes histoires me fascinaient énormément… Et quand tu as sauvé cet enfant, j’étais fière de toi ...». Elle passa une main dans ses cheveux et elle se taisait à nouveau, elle écoutait Eden et caressait la tête de Puppy qui lui léchait sans arrêt le ventre, il était déjà protecteur avec le bébé : « Tu es vraiment adorable mon brave Puppy, comme ton maitre il l’a toujours été avec moi et j’ai été vraiment stupide de le voir bien trop tard. Je lui ai toujours caché ma sensibilité, car j’étais bien trop égoïste et fière… Je suis vraiment comme mon père sur ça … ». Elle continuait de caresser le boxer d’Eden et elle le regardait en train de s’occuper de Nala, elle était heureuse que ces deux-là puissent s’entendre. Elle continuait de l’écouter avec grande attention, il fallait dire qu’elle avait fait pas mal d’efforts en ce qui concernaient l’écoute et le fait de laisser parler Eden. Elle soupira : « Je sais que ça ne va pas te faire revenir, mais j’ai besoin qu’on soit un binôme pour le bébé. Je vais avoir besoin de façon humaine, c’est de ça que je vais avoir besoin… Tu sais que tu as et tu auras toujours une place particulière dans mon cœur, tu le sais… ».

_________________
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Eden S. Hunt
You light my morning sky with burning love
Voir le profil de l'utilisateur

► Mon pseudo : DacinaMoe
► Mes messages : 46
► Mon collier d'hibiscus : 1782
► Ma date d'inscription : 31/07/2018
► Mon métier : Pompier
le petit mot doux de Eden S. Hunt qui boit son thé le Ven 3 Aoû - 14:05 ► réponds-lui !


Je le voyais qu’elle s’était calmée dans son comportement, mais c’est pas comme ça que ça va fonctionner, maintenant qu’il y avait le bébé, elle essaie de me faire revenir. On ne peut pas être un binôme maintenant, on est plus ensemble. Mais je l’écoute à mon tour, voyant dans ses paroles qu’elle a changé. S’il a fallu que ce soit moi qui rompe avec elle pour qu’elle voit enfin qu’il n’y avait pas qu’elle dans la vie, je l’aurais fait plus tot. À moins que ce ne soit pas moi, mais à cause du bébé. Pour le bébé elle s’est adoucie… J’en sais rien. Je regarde son ventre et puis je la regarde elle. Tu me dis tout ça à cause du bébé hein? C’est pour lui que tu fais tout ça, pas pour moi… mais je te l’ai dit, je serai là pour lui, mais pas avec toi. Il ne manquera jamais de rien, je te le promets. Ça mettra un moment avant qu’elle me récupère si ça arrive un jour. Je lui en veux tellement, je me suis senti tellement pas à la hauteur, alors que je l’étais.

Je soupire doucement. Il fallait que je sache … Alors après tout ça. Pourquoi tu dis que je te trouve pas désirable? Tu sais que… tu m’as blessé, c’est injuste… je crois que c’est ça qui m’a fait te quitté, alors que je te désire tellement, je me puni à te refuser tu sais, parce que j’ai mal de ton comportement… je t’aime tellement et tu ne t’en rendais même pas compte avant. J’espère que… maintenant tu le vois enfin à quel point, je t’aimais…



_________________

Il est ou le bonheur ?

J'ai fais l'amour, j'ai fait la manche. J'attendais d'être heureux. J'ai fait le con c'est vrai, j'ai fait la fête, je croyais être heureux. Un dimanche au soir dans la flotte, comme un con dans son bain, mais essayant de le noyer comme il flotte, ce pu**n de chagrin... Il est où le bonheur? 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Angel J. Kennedy
You light my morning sky with burning love
Voir le profil de l'utilisateur

► Mes messages : 64
► Mon collier d'hibiscus : 1981
► Ma date d'inscription : 31/07/2018
► Mon métier : institutrice en maternelle
le petit mot doux de Angel J. Kennedy qui boit son thé le Ven 3 Aoû - 14:52 ► réponds-lui !

Angel n’avait jamais été du genre à montrer ses sentiments, c’est depuis qu’elle avait été en pension qu’elle avait fermé son cœur à double tour et aussi à cause du comportement de son père envers sa mère. Elle ne voulait pas souffrir et encore mais  l’expliquer à Eden, elle s’en voulait tellement. Elle essaya de se relever, mais elle avait tellement mal au ventre. Elle respira lentement pour décider que la douleur ne soit plus intense. Elle soupira : « Non ce n’est pas que pour lui, c’est pour toi et pour moi. J’ai tout gâché par égoïsme… Le passé m’a fait perdre des tonnes de choses et tout le bonheur que j’aurais dû partager avec toi… J’ai tout perdu dans cette histoire… Pardon de tout ça… Je suis comme mon père … ». Angel savait qu’elle n’allait pas le récupérer comme ça, elle était malheureuse de la manière qu’elle avait traité l’homme de sa vie. Elle frôla la main d’Eden en caressant le dos de Nala qui était vraiment heureuse dans les bras de l’homme qu’elle aimait. Elle sentit les pattes avant de Puppy qui étaient maintenant sur elle. Elle l’adorait lui aussi, Eden prenait soin de lui. Elle essayait de cacher les larmes qui commençaient à envahir ses yeux. C’était de la tristesse, mais aussi les hormones. Puppy était toujours contre son ventre, elle n’était pas condamnée à rester encore un long moment assis. Elle devait se reposer, elle ne dormait pas beaucoup depuis le départ d’Eden, elle avait aussi perdu l’appétit de temps en temps. Elle n’avait jamais expliqué pourquoi elle se sentait indésirable. Elle prit une longue respiration et lui dit : « Depuis toujours, je me suis sentie indésirable dans le sens que je n’ai jamais été comme tous les autres filles qui te tournaient autour quand on était au lycée. J’étais et je suis toujours mal dans sa peau. Toutes les femmes te regardent, elles sont tellement belles avec des décolletés vertigineux… Puis je déteste ma vie de petite fille à papa quand on sait que je suis… Il continue à l’appeler et à me rabaisser, car il me voyait faire autre chose que d’être institutrice… Et surtout, il voulait un fils … Il continue de m’appeler Jules, tu le prendrais comment à ma place. ».

_________________
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Eden S. Hunt
You light my morning sky with burning love
Voir le profil de l'utilisateur

► Mon pseudo : DacinaMoe
► Mes messages : 46
► Mon collier d'hibiscus : 1782
► Ma date d'inscription : 31/07/2018
► Mon métier : Pompier
le petit mot doux de Eden S. Hunt qui boit son thé le Ven 3 Aoû - 15:28 ► réponds-lui !


Elle avait vraiment changé, je ne savais plus si je devais attendre ou revenir maintenant. Sa main qui frôla la mienne, j’eus un instant un doux frisson. Je l’aimais tellement, mais je ne voulais plus être blessé par son comportement envers moi. Je n’ai pas envie d’être malheureux, même si en ce moment, depuis deux mois, je me tuais par le malheur de cette solitude, mais ça, je ne l’avouerai jamais, par égoïsme aussi. Mais je me protège de tout ça, de toute cette merde que j’ai vécu depuis 20 ans de vie de couple, ou presque. Je commençais à me rassurer sur son changement et la voilà à me faire croire autre chose. Mais qu’est-ce qu’elle cherchait au juste? C’est de moi qu’il s’agit merde… de moi et toi, on s’en fou des autres belles filles avec décolletés que moi je ne voyais même pas. Il n’y avait que toi à mes yeux. Je t’ai toujours désiré et ça tu ne le voyais même pas. Tu ne dois pas te soucier des autres de tout ça. C’était nous deux l’important et puis ton père, c’est un con, c’est tout… tu sais… Je soupire, je comprenais parfaitement son père, qui sait, je pourrais être comme lui, si elle me donnait pas une fille. Si j’ai un fils, il va devoir être comme moi et je ne veux pas qu’il le soit… Je sais que ton père m’aime pas… mais dans le fond… je peux le comprendre… tu vas me détesté je le sais… mais… si tu ne me donne pas une fille… je vais me sentir comme lui. Je pose Nala au sol et je me lève du lit de fortune et ferme les yeux. J’avais encore une rage en moi, je lui en voulais toujours. Et il a fallu qu’elle tombe enceinte au mauvais moment de notre vie, en plus du fait que je lui refuse le mariage et qu’elle ne l’accepte pas du tout.



_________________

Il est ou le bonheur ?

J'ai fais l'amour, j'ai fait la manche. J'attendais d'être heureux. J'ai fait le con c'est vrai, j'ai fait la fête, je croyais être heureux. Un dimanche au soir dans la flotte, comme un con dans son bain, mais essayant de le noyer comme il flotte, ce pu**n de chagrin... Il est où le bonheur? 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Angel J. Kennedy
You light my morning sky with burning love
Voir le profil de l'utilisateur

► Mes messages : 64
► Mon collier d'hibiscus : 1981
► Ma date d'inscription : 31/07/2018
► Mon métier : institutrice en maternelle
le petit mot doux de Angel J. Kennedy qui boit son thé le Ven 3 Aoû - 16:07 ► réponds-lui !

Angel regardait le jeune homme qui était le seul qu’elle aimait plus que tout au monde. Elle aurait dû lui dire ça bien plus tôt. Leur séparation avait été un électrochoc. Elle sentait à la fois légère et honteuse. Elle avait qu’une envie à ce moment-là. Lui n’avait regardé qu’elle, mais elle se souciait depuis toujours du regard des autres. Encore plus aujourd’hui qu’elle était enceinte, certains parents d’élèves lui avaient commencé à faire des remarques sur son comportement. Elle était hormonalement saturée. Elle avait eu un coup de fil de son père la veille au soir, elle n’avait pas encore parlé de sa grossesse à son père. Elle ne savait pas quoi lui dire pour sa défense, elle était tellement honteuse. C’est vrai qu’il s’agissait d’eux, mais elle ne voulait non plus montrer qu’elle était jalouse, elle aurait dû montrer ses faiblesses et elle le refusait : « Je sais, mais j’étais jalouse de toutes ces filles… Elles disaient que je ne te méritais pas… Eden, je m’en veux terriblement si tu savais … Pour mon père, tu sais que c’est une autre histoire… Il me reproche d’être une fille… Oui c’est un con comme tu dis, mais j’espère toujours qu’il soit fier de moi au moins une fois… ». Pourquoi il était en train de parler de son père, elle comprit assez rapidement : « Je m’en tape qu’il ne t’aime pas depuis toujours, je t’aime tellement… Je t’aime peut-être maladroitement, mais je t’aime putain tu comprends … De toute manière pour le sexe du bébé, je ne veux pas le savoir avant l’accouchement… Fille ou garçon ça sera notre enfant et il fera le métier qu’il veut si on lui donne le choix… Je sais maintenant que le mariage a été juste une excuse pour le mal-être que j’ai en moi… J’aurais dû te dire ça bien avant le reconnaît… Tu peux me détester… Je le comprendrais parfaitement… ». Angie se releva et se mit en face d’Eden et caressa sa joue et déposa un doux baiser sur sa joue. Elle se recula contre le mur et regardait avec tendresse et caressa son ventre. Le bébé donnait des coups de pied, elle se mit à pleurer doucement.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Eden S. Hunt
You light my morning sky with burning love
Voir le profil de l'utilisateur

► Mon pseudo : DacinaMoe
► Mes messages : 46
► Mon collier d'hibiscus : 1782
► Ma date d'inscription : 31/07/2018
► Mon métier : Pompier
le petit mot doux de Eden S. Hunt qui boit son thé le Dim 5 Aoû - 21:15 ► réponds-lui !


La détester, certes, c’est ce que je vais faire. Ça été mensonge par dessus mensonge. Pourquoi avoir rompu il y a 4 mois, si ce n’est pas à cause que je ne voulais pas l’épouser. J’en ai assez de tout ça. Elle continuera si je décide de la reprendre dans ma vie, c’est une certitude. Elle ne veut pas connaître le sexe du bébé avant la naissance et moi oui, j’aurais aimé le savoir. Je n’aime pas son comportement… Si c’est un garçon, il sera pompier, c’est comme ça. Mais bon, je m’en fou, comme je ne serai pas un père à plein temps, c’Est elle qui l’aura le plus souvent dans sa vie d’enfant, elle décidera pour lui. On est totalement opposé sur ce qu’on désir pour cet enfant. Elle fait bien ça toute seule depuis 5 mois, pourquoi avoir besoin de moi? Elle a quand même mis deux mois avant de me le dire… Fais ce que tu veux, c’est ton enfant. Je t’ai dit que je te verserai une pension pour lui et que je le prendrai les weekends. Je la vois se lever et s’éloigner, Nala la rejoint ainsi que Puppy, je soupire. Tu ne m’aimes pas de la bonne façon, tu ne m’aimeras jamais de la bonne façon. J’aurais aimé avoir un beau-père qui m’apprécie, moi je m’en fou pas, qu’il me déteste… et moi j’aurais aimé le savoir avant la naissance si c’est une fille ou un garçon, mais bon, c’est pas moi qui décide, ça toujours été toi… je crois que tu ferais mieux de rentrer chez toi. Elle ne fais que ça pleurer, j’en ai marre, pourquoi là elle pleurerait?


_________________

Il est ou le bonheur ?

J'ai fais l'amour, j'ai fait la manche. J'attendais d'être heureux. J'ai fait le con c'est vrai, j'ai fait la fête, je croyais être heureux. Un dimanche au soir dans la flotte, comme un con dans son bain, mais essayant de le noyer comme il flotte, ce pu**n de chagrin... Il est où le bonheur? 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Angel J. Kennedy
You light my morning sky with burning love
Voir le profil de l'utilisateur

► Mes messages : 64
► Mon collier d'hibiscus : 1981
► Ma date d'inscription : 31/07/2018
► Mon métier : institutrice en maternelle
le petit mot doux de Angel J. Kennedy qui boit son thé le Lun 13 Aoû - 15:25 ► réponds-lui !

Angie était paralysée par la violence des douleurs qu'elle restait à ce moment précis. Elle avait dû mal à l'exprimer à l'homme qu'elle aimait, mais lui semblait ressentir plus rien pour elle. Elle regardait Puppy et Nala. Elle était comme hypnotisée par la réaction du boxer qui était constamment en train de renifler son ventre. Elle alla s'assoir à nouveau sur le lit de fortune. Elle avait énormément de mal à se calmer. Elle se sentait tellement mal. Une sensation de douleur au niveau de l'abdomen apparaissait. Elle se sentait de plus en plus faible, elle n'avait pas envie de montrer ses faiblesses. Elle connaissait tellement bien Eden, il pouvait quoi que c'était pour qu'on puisse s'occuper d'elle. Elle s'exprima d'une voix faible : « Ce n’est pas mon enfant… C'est le nôtre… Et jusqu'à preuve du contraire je ne suis pas l'immaculée conception… Eden, je ne me sens pas bien du tout… ». Elle avait de plus en plus de mal à se concentrer sur le visage du père de son bébé. Elle repensait à tout que son père avait fait pour essayer de les séparer par le passé. Comment il ne pouvait pas le détester et d'être déçu que son beau-père ne le détestait pas. Elle passa une main dans ses cheveux blonds qui lui collaient à la figure. Elle avait mangé comme d'habitude le minimum pour le bébé. Elle ne vivait que pour le bébé, c'était une des seules choses qui l'intéressait dans sa vie avec Eden et son travail. Eden ne semblait plus en vouloir à son beau-père alors qu’Angie en avait contre son paternel. À cause de lui, sa mère était morte. Et quant à elle, elle avait perdu le seul homme de sa vie et lui avait donné un enfant qu'elle portait en elle. Elle essayait de reprendre une respiration plus calme et normale. Cela lui était difficile vue son état de stress et de fatigue. Elle était épuisée dans les sens du terme. Elle travaillait plus que d'habitude, mais c'était pour combler son manque de confiance en elle et le manque de son homme dans son existence. Elle ferma les yeux pour essayer de se calmer, mais sa tête tournait toujours autant. Elle était complètement nerveuse et paniquée, mais elle ne voulait rien dire de ce qui se passait en elle à ce moment précis dans sa tête.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Eden S. Hunt
You light my morning sky with burning love
Voir le profil de l'utilisateur

► Mon pseudo : DacinaMoe
► Mes messages : 46
► Mon collier d'hibiscus : 1782
► Ma date d'inscription : 31/07/2018
► Mon métier : Pompier
le petit mot doux de Eden S. Hunt qui boit son thé le Lun 13 Aoû - 16:38 ► réponds-lui !


Pourquoi il a fallu qu’elle tombe enceinte maintenant? Pourquoi pas il y a 5 ans? Mo j’aurais voulu connaître le sexe avant la naissance. Elle se sentait pas bien, je le voyais. Elle vient se rassoir à mes cotés. Elle me dit ne pas aller bien. Psychologiquement ou physiquement? Tu es malade? Qu’est-ce que tu as? J’étais inquiet, vraiment inquiet. Je regardais son ventre, à peine rond, j’ai déjà loupé beaucoup, mais c’était ainsi la vie. Avoir un bébé au pire moment, c’est ce qui nous arrivait. Mais ce petit naitra déjà avec des parents séparés, où je devrai le voir que les weekends, avec le boulot que j’ai, parce que je ne bosse pas les weekends, je l’avais exigé pour pouvoir être avec Angel à l’époque. Ça non plus elle ne l’avait pas, vu, celle attention envers elle que j’avais eu. Je regarde mon bandage, ma main restera brulée à jamais, je le savais déjà. Il y avait eu le feu dessus et je savais que mon capitaine allait me mettre en retraite prématuré…


_________________

Il est ou le bonheur ?

J'ai fais l'amour, j'ai fait la manche. J'attendais d'être heureux. J'ai fait le con c'est vrai, j'ai fait la fête, je croyais être heureux. Un dimanche au soir dans la flotte, comme un con dans son bain, mais essayant de le noyer comme il flotte, ce pu**n de chagrin... Il est où le bonheur? 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
You light my morning sky with burning love
le petit mot doux de Contenu sponsorisé qui boit son thé le ► réponds-lui !

Revenir en haut Aller en bas

 Sujets similaires

-
» Jour 6 : Notre amour était impossible...
» Parce que l'amour finit mal, en général...
» Les instruments de musique de notre époque
» Messe d'adieu à notre frère Anatol
» "Inscrivons notre région pour la 11ème édition"